On est d’accord qu’on en a marre des reaction gifs ?

Bon. Je sais que vous voulez éviter d’en parler, mais à un moment, il faut voir la vérité en face. On est d’accord qu’on en a marre des Reaction gifs ?

Je sais, c’est triste, on se marrait bien, on se les envoyait entre potes ou au bureau, mais ce n’est plus possible.

On n’aurait pas dû se réjouir du fait que Twitter se mette à les afficher.

On aurait dû se douter quand on commençait à les voir un peu trop apparaître sur Facebook.

Ca aurait dû faire « tilt » quand à moitié consciemment, depuis quelques temps déjà, on s’est mis à les utiliser de plus en plus ironiquement / second degré.

Aujourd’hui, j’ai dû l’accepter. Les reaction gifs me sortent par les yeux.

Reaction gif de Barney qui se tire une balle.

Un reaction gif pour se foutre des reaction gifs. Comme c’est méta.

Je me suis dit ça en parcourant la timeline qui sert à ma veille e-commerce (c’est une partie de mon boulot). En moins de cinq minutes, le troisième gif que je voyais venait d’un portail e-commerce :
« Quand tu as vois que c’est bientôt le week-end » [gif qui rigole]

et le quatrième était en substance :
« Comment bien choisir son prestataire logistique ? » [lien d’un article sur les transporteurs logistiques] [Gif d’un chat dans un carton][Oui parce que Carton => Logistique = Lol]

Aujourd’hui, le reaction gif est hors de contrôle. Il a remplacé en partie les photos stocks qu’on voit sur les sites institutionnels. Lorsque les entreprises se saisissent d’un truc un peu marrant, c’est le baiser de la mort, comme quand nos parents ont embrassé Facebook. Comme quand ta tante a commencé à te répondre « loooooool ». Le reaction gif a commencé comme un clin d’oeil sympa et a fini couteau-suisse pour marketeux fainéants. « Regardez, on utilise un vocabulaire de l’internet, on essaye d’être décalés en faisant exactement pareil que toutes les autres entreprises. »

Je ne suis pas le seul que ça saoule : des articles sortent par exemple pour demander au parti démocrate américain de se calmer sur le sujet. Le journaliste Jean-Laurent Cassely demande un moratoire sur les reaction gifs sur twitter

Maintenant, il ne reste plus qu’une question. Est-ce qu’en étant de plus en plus beaufs et datés, les reaction gifs vont s’éteindre d’eux-même et arrêter d’être la caution « cool » des entreprises ? Par exemple, aucune boite ne songerait aujourd’hui à faire un lipdub ou autre flashmob.

Ou bien est-ce qu’il va rester éternellement dans les limbes de l’internet-à-papa, comme  le Facebook dont on promettait la mort quand les « adultes » sont arrivés avec leurs images de minions-qui-racontent-des-blagues ?

Comme écrivent mes clients : « Quand pensez vous ? »

Partager :
 

Sastien

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *